Le site accueille 18 espèces de chiroptères (dont 6 de l’Annexe II et 12 de l’Annexe IV) sur un cortège de 27 pour le Cantal et l’Auvergne. Il est un corridor écologique majeur pour la pénétration vers le cœur du Cantal, et comme lien entre les populations animales (notamment de chiroptères) dont d’autres bastions sont connus en amont (Coteaux secs de Cros- de-Ronesque et de Raulhac, SIC FR 830 1061 ) et en aval (Haute vallée du Lot entre Espalion et Saint-Laurent d’Olt et gorges de la Truyère, basse vallée du Lot et le Goul, SIC FR 730 874)

  • Site de reproduction majeur pour le Grand Murin (un des deux seuls gîtes de reproduction connu dans le Cantal, un des rares du Nord Aveyron) en situation isolée et zone de sympatrie avec le Petit Murin, dont les premières colonies connues au Sud sont distantes de plusieurs dizaines de kilomètres.
  • Site de reproduction majeur pour le Petit Rhinolophe en métapopulation de niveau départemental pour le Cantal et l’Aveyron.