Après la période de confinement et une accalmie, le virus n’a pas disparu et sa circulation est en progression au niveau national mais également dans le Cantal.   Nous devons vivre et apprendre à vivre avec lui dans l’attente d’un vaccin futur.   Dans ce contexte, le préfet du Cantal appelle les Cantaliennes et les Cantaliens à la plus grande vigilance et au respect des mesures barrières qui constituent le meilleur moyen de se protéger et de protéger les autres.
  Il est rappelé que depuis le 20 juillet 2020, en application du décret n° 2020-884 du 17 juillet 2020 , toute personne de 11 ans et plus est dans l’obligation de porter un masque dans les lieux publics clos. Par ailleurs, à compter du 1er septembre, le masque sera obligatoire dans les entreprises, dans les espaces clos et partagés, et dans les établissements scolaires (pour les collégiens, lycéens et les adultes).   En complément de ces mesures nationales, le préfet du Cantal a pris le jeudi 1er octobre
2020, un arrêté préfectoral rendant obligatoire le port du masque pour les personnes de 11 ans et plus à compter du 2 octobre et jusqu’au 31 octobre inclus, dans les lieux où les risques de regroupement de personnes et de non-respect de la distanciation physique sont élevés :   sur les marchés de plein air, les brocantes, les vide-greniers, les foires, les fêtes foraines, les comices et concours agricoles organisés dans le département (arrêté préfectoral n°2020-1320 du 2 octobre 2020) .
Pour rappel, le non-respect des mesures « barrière » et notamment de l’obligation de port du masque, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 4ème classe, soit 135 € et, en cas de récidive dans les 15 jours, d’une amende prévue pour les contraventions de 5ème classe, soit 1 500 €. Les forces de l’ordre poursuivent les contrôles du respect des gestes barrières, notamment dans les espaces recevant du public.